Les enseignements des maîtres et experts de Budo avec qui j’ai travaillé étaient très divers. J’ai ainsi abordé des facettes différentes de la Voie Aïki, pour ne pas dire contradictoires ou même totalement opposées. Je n’ai trouvé dans cette variété que deux manières d’aborder l’ Aïki qui conviennent à mes aspirations d’alors : l’enseignement de maître Nakazono,   parce qu’il développait largement les aspects énergétiques, prophylactiques et holistiques de la Voie, et celui de maître Noro, pour son savoir-faire pédagogique développé, son style, sa ‹‹ forme de corps ›› esthétiquement très large, très ouverte.